Créer un site internet

Le Complexe Argilo-Humique

Le CAH

I- Le sol et la solution ionique

Un sol est constitué d'éléments minéraux et de matières organiques.
Quatre éléments sont présents dans le sol : l'air, l'eau, les minéraux et la matière organique. Le complexe argilo-humique résulte de l'association des argiles à l'humus par le biais de l'acti
on stabilisatrice du calcium. Il forme la phase solide (minérale et organique) du sol. Les argiles ayant une puissante charge négative due à leur structure feuilletée, une certaine quantité de cations libres de la solution du sol (qui est la phase liquide) peuvent s'y fixer. Le complexe argilo-humique constitue donc un véritable réservoir d'éléments nutritifs pour les plantes qui échange et en permanence des ions avec la solution du sol.

 

                           Post 696922 0 65611900 1420454251

 

Dans la solution du sol, les cations du sol ont une charge coulombienne positive alors que celle des argiles est négative : cela provoque une attraction entre cations et argiles à l'origine d'agrégats.

La "Capacité d'Echange Cationique" ( ou CEC ) du sol représente la taille du réservoir permettant de stocker de manière réversible certains éléments fertilisants cationiques. Il y a des échanges de cations en permanence entre les sites électronégatifs ( le CAH) et la solution du sol. Le taux de saturation en cation correspond au pourcentage des sites électronégatifs (CEC) qu’ils occupent. Les cations sont donc retenus par le complexe argilo-humique ce qui évite leur lessivage. Plus la CEC est élevée, plus elle peut retenir des cations dans le sol ce qui améliore la structure du sol et permet d'alimenter correctement les végétaux. La valeur de la CEC d’un sol est donc fonction des quantités d’argile et de matière organique qu’il contient, mais aussi de la nature des ces éléments et du pH du sol.

Connaître la valeur de la CEC est indispensable à une bonne interprétation des teneurs en éléments cationiques échangeables (K+, Ca2+, Mg2+, Na+). La répartition des différents cations sur la CEC et le taux de saturation donne de précieuses indications sur le fonctionnement du sol.

 

II- Rôle des différents cations

Le phosphore est un des éléments majeurs indispensables à la croissance et au développement des végétaux. Il joue en particulier un rôle essentiel dans la mise en place du système racinaire, la photosynthèse et la reproduction du végétal. C’est un élément peu présent à l’état naturel dans nos sols.


Le magnésium est un élément secondaire en quantité mais essentiel en tant que constituant actif de la chlorophylle. Il se trouve principalement dans les feuilles. Secondairement, il joue un rôle proche de celui du calcium sur la fertilité physique des sols. Sa teneur naturelle peut être très faible (cas des sols de craie) ou très élevée (cas des sols sur calcaires dolomitiques, rares en France).


Le potassium, comme le phosphore, est un des éléments majeurs indispensables à la croissance et au développement des végétaux. Il joue un rôle multiple dans la plante : échanges ioniques dans la cellule, activation de la photosynthèse, synthèse des protéines… C’est un élément peu présent à l’état naturel dans nos sols, à l’exception de certains sols calcaires ou argileux.


Le sodium est un élément secondaire dont la teneur naturelle dans nos sols est faible (saufs situations de sols de marais de l’Ouest ou apports par épandage d’effluents sodiques), mais toujours suffisante pour les besoins des cultures. Cette teneur est en général inférieure ou égale à 0,03‰. Par contre, un excès de sodium entraîne un risque de dégradation de la structure du sol, particulièrement visible en surface par une aggravation de la battance.

 

Capture d ecran 8 1

Ajouter un commentaire